C'est sous un beau soleil que nous allons parcourir cette ultime étape en territoire français, la plus symbolique!

22,5 kilomètres de plus et nous arriverons au but que nous nous étions fixée pour cette année.

Nous allons marcher entre 2 vallées, le vallon de Larceveau d'un côté et la vallée de saint-Jean-Pied-de-Port de l'autre.

Partout des paysages bien verts, avec des brebis basques, des vaches, de grandes maisons blanches aux toits rouges.

Nous traverserons Larceveau puis Bastida Xoko, Utziate, Gamarthe, Saint-Jean-le-Vieux pour arriver en début d'après-midi dans la rue de la Citadelle de Saint-Jean-Pied-de-Port

 

Scan0005

 

Après le petit déjeuner pris dans la salle à manger-cuisine, nous quittons le gîte et traversons une dernière fois le village.

IMG_0001

IMG_0003

 Nous suivons d'agréables chemins, passons le hameau de Béthano puis au bout de 3km Larceveau.

bn050aaz-01

bn050saa-01

 

IMG_0004

Puis c'est Bastida Xoko et Utziate.

Il fait beau et c'est agréable de marcher. Nous montons, descendons, longeons un ruisseau, passons le long des prairies en ouvrant et fermant des barrières ...

8km et nous arrivons, en haut d'une côte, prés d'une croix navarraise de Galzetaburu. Elle date du 18ème siècle.

Nous faisons là une petite halte au bord du talus pour manger quelques fruits secs.

Nous sommes à 262m et nous allons continuer de monter vers Garmathe en passant un petit col.

IMG_0006

 

 

En route nous aurons le plaisir de croiser un troupeau de manechs têtes noires en transhumance.

"La manech tête noire est une race ovine originaire des montagnes du Pays basque, dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Elle est élevée principalement pour son lait, qu'elle produit en quantités satisfaisantes, et qui entre dans la conception du fromage appelation d'origine contôlée ossau-iraty. C'est un mouton cornu, à la laine blanche et à la tête et les pattes noires. Il est très rustique et occupe généralement les terrains les plus difficiles de la montagne pyrénéenne. Il est bien adapté à la transhumance et à la vie l'été dans les estives."

Je pense aussitôt aux belles vaches de l'Aubrac que nous avions croisées sur une route,l'an passé à la même époque. 

 

IMG_1436

 

IMG_0012

Nous continuons notre route. Nous sommes assez groupés aujourd'hui et je trouve cela assez sympathique pour cette dernière étape en France.

Garmathe s'annonce. Nous avons parcouru une dizaine de kilomètres.

IMG_0013

 

 

IMG_0014

3km de plus et nous traversons des pâturages en passant par des passages canadiens.

Nous sommes vraiment au plus prés des animaux!

C'est là que nous choisissons de pique-niquer.

IMG_0015

IMG_0016

 

Après Bussunaritz, nous longeons un château, le château d'Apat.

 IMG_0017

306174

 

Nous arrivons ensuite à Saint-Jean-le-Vieux. Nous retrouvons là, attablés sur un trottoir en face de l'église, Ryeo et Patrick. 

C'est l'occasion de prendre un café avec eux.

  

IMG_0018

IMG_0019

IMG_0020

IMG_0021

IMG_0022

 

2 km après nous passons devant l'église rose de la Madeleine du 15ème et franchissons le pont sur la rivière Laurhibar. Il ne reste plus qu'un kilomètre environ avant l'arrivée...

Nous ne savons pas encore si ce sera le dernier ou pas...

306185

 

Et enfin c'est Saint-Jean-de-Port avec un beau point de vue. Nous longeons la Citadelle perchée sur notre gauche.

IMG_0023

 

 

Et voilà la Porte Saint-Jacques, tout un symbole. C'est par cette porte, ouverte dans les remparts au 15ème siècle, que passent tous les pèlerins qui se rendent à Compostelle.

Je ressens une grande fierté d'être arrivée jusqu'ici! 

 

IMG_0024

 

IMG_0025

 

Puis c'est la rue de la Citadelle qui conduit à l'église de la cité, Notre-Dame-du-bout-du-Pont, gothique sur des bases romanes.

Autrefois, il y avait là beaucoup d'hostelleries et d'hôpitaux pour donner le refuge et les soins aux pèlerins fatigués.

Encore aujourd'hui de nombreux gîtes et également un accueil perpétuent la tradition.

IMG_0026

  

Dès la porte franchie nous nous mélangeons aux nombreux touristes...
En plus des gîtes, beaucoup de magasins avec des charcuteries, fromages, gâteaux et linge basque.

De très vieilles maisons, 1784,1722,1655...

IMG_0027

Devant l'église nous passons sous la Porte- Notre-Dame.

Des obsèques vont se dérouler et le corbillard arrive...Nous devons attendre...

Puis c'est le pont médiéval sur la Nive, dit "pont romain" lui aussi. Les vieilles maisons qui se reflètent dans l'eau  me rappellent un peu celles d'Espalion.

 

 

IMG_0029

4 (1)

Au delà c'est la rue d'Espagne par où repartent les pèlerins quand ils quittent la cité et où également se trouve notre gîte.

Une affiche indique qu'il n'ouvre qu'à 15h, une fois de plus nous sommes en avance...

Mais au moment où nous allons nous éloigner,la porte s'ouvre et on nous permet de déposer nos sacs dans l'entrée.

Nous pourrons ainsi nous balader plus léger.

IMG_0032

 

 Je remonte vers la maison de l'accueil-pèlerins où l'association des Amis des Chemins de Saint-Jacques tient une permanence.

Les bénévoles sont charmants et renseignent sur toutes les questions qu'on pourrait se poser. Les pèlerins sont nombreux.

Je fais tamponner ma crédential et je m'informe sur les 2 chemins qui mènent à Roncevaux, celui par les Ports de Cize en haut et celui par la "voie basse" de Valcarlos. On me remet de la documentation en plus des explications.

Nous ne savons toujours pas si nous arrêtons notre chemin aujourd'hui ou si  nous faisons une étape de plus demain et si oui par quel chemin...

Nous avons entendu tellement de sons de cloches différents quant à la difficulté que je doute de moi et de mes capacités.

J'aimerais passer en haut car il parait que c'est magnifique mais certains disent que c'est une aberration de faire passer les pèlerins par là que c'est beaucoup trop dur, que la voie de Varcarlos est aussi belle....

En sortant de l'accueil je suis toujours dans la même indécision...

 

Je poursuis ma balade en attendant que le gîte ouvre.

Mon goût pour les tissus m'attire vers les belles vitrines de linge en toile Artiga.

J'apprends la signification de la croix Lauburu qu'on voit un peu partout, sur le linge, le fronton des maisons etc

Lauburu en basque signifie 4 têtes. La croix symbolise les 4 éléments de la vie: la terre,l'air, l'eau et le feu. Elle décore et porte bonheur.

 

4 (3)

nore-lauburu-zoom1-

Puis je redescends vers la porte Saint-Jacques voir si je rencontre des pèlerins connus et bingo ils sont tous là!

Nous échangeons quelques photos-souvenir, c'est la joie pour tous d'arriver.

Demain la plupart poursuivra jusqu'à Roncevaux. Michèle et Florence ont réservé dans le même gîte que nous.

 

IMG_0030

IMG_0031

 A 15 h, je rejoins le gîte avec Francis pour l'installation.

C'est une des plus anciennes maisons de la rue avec un énorme et magnifique escalier en bois qui mène aux 2 étages.

Eric, le propriétaire nous demande en arrivant nos projets pour demain et nous lui répondons que nous pensons rentrer finalement...

Aussitôt il s'écrie avec son franc parler qu'il faut continuer, que ce serait une c....... de s'arrêter là, que si nous voulons poursuivre plus tard ce sera plus facile de démarrer après les Pyrénées, que la météo est idéale pour passer par le haut (ce qui est rare nous le savons!), que nous sommes en condition physique, que c'est magnifique, que ...

Son enthousiasme  finit par faire envoler tous nos doutes, nous poursuivrons jusqu'à Roncevaux c'est décidé!

Demain sera donc la dernière étape,  la plus difficile mais aussi certainement une des plus belles et des plus symboliques!

Une fois douchés et reboustés nous ressortons en attendant l'heure du dîner.

Après quelques petits achats en dehors de la cité, nous décidons d'aller à la gare, un kilomètre plus bas, nous renseigner pour le retour après-demain. Finalement nous achetons notre billet de train. Le départ sera à 9h20 avec 2 changements, un à Bayonne et l'autre à Toulouse.

Au retour nous nous promenons un peu sur la citadelle, le chemin de ronde sur les remparts (nous ferons une visite plus approfondie avant notre départ dans 2 jours)

La cité est vraiment belle...

Au dîner nous sommes peu nombreux, beaucoup ont préféré manger dehors. Le repas est bon et la discussion à table passionnante. Un bel échange, une bonne soirée...

                                                                                      

Scan0003

 

 

Scan0003