24,5 aujourd'hui à travers les collines verdoyantes de la campagne basque. 

Le temps alternera entre quelques pluies et de belles éclaircies. Nous aurons le plaisir de marcher une grande partie de la journée avec Patick, un Nancéien et Ryeo la Coréenne.

Nous traverserons Uhart-Mixe seulement.

 

Scan0004

 

 

Avant de quitter notre gîte nous nous rendons à la cuisine pour récupérer, auprès de Simone, le pique-nique qui nous avions commandé hier et en particuliers la part du déliciex gâteau basque!

 

303875

 

Nous démarrons par une montée jusqu'aux crêtes, récompensés par de magnifiques points de vues sur les pyrénées.

Nous sommes à 216m.

IMG_0001

 

 

Nous redescendons ensuite. 

A un moment j'entend floc, floc sur ma droite. Je regarde et je vois une vache blanche qui, magré la difficulté,  s'obstine à nous suivre le long de la clôture. Il a plu et elle s'embourbe la pauvre!

 

IMG_0003

 

 

 Ryeo ne veut pas être photographiée alors je m'amuse en douce. Nous communiquons en anglais. Nous apprendrons un seul mot en coréen: bonjour = anyoung

Toute la journée nous jouerons à nous voler des photos et çà nous fera beaucoup rire!

Là, elle est entrain de photographier la vieille borne au-dessus de Jaureguiberry. 

 

IMG_0004

 

Quand nous arrivons à la bifurcation avec la variante vers Etcharry qui est plus courte de 2,5 km, nous préférons prendre le chemin normal qui descend et remonte.

Nous ne verrons pas la chapelle d'Olhaïby située un peu en retrait du chemin, dommage...

Il pleut, on entend le canon qui tire pour repousser les nuages de grêle.

Quand nous arrivons, à une douzaine de kilomètres, à la bifurcation qui conduit vers Larribar-Sorhapuru, la stèle de Gibraltar et la chapelle Soyarza, le groupe préfére tourner à gauche vers le chemin de "l'escargot"  moins pentu.

 

IMG_0005

IMG_0006

Partout de belles maisons fleuries et dans les couleurs du pays, certaines très anciennes avec de beaux linteaux sculptés.

IMG_0007

IMG_0008

Nous arrivons à Uhart Mixe, il pleut et nous aimerions bien trouver un endroit pour manger au sec.

Nous entrons dans le village en passant sur  la Bidouze, par le vieux pont romain.

 

IMG_0010

IMG_0011

 

IMG_0012

Nous nous mettrons à l'abri au restaurant-gîte de l'Escargot.

Le patron est adorable et encourage les pèlerins à se mettre à l'abri même sans consommer.

Nous avons la surprise de trouver là, sur la terrasse abritée, tout plein de monde que nous connaissons, Florence, Michèle, Odile, Anne-Marie, Damien, Isabelle, le couple de Vichy etc.

Je prends quelques photos.

IMG_0013

IMG_0014

Nous, à l'intérieur, mangeons notre pique-nique et prenons un café avec Patrick et Ryeo.

Heureusement que nous sommes à l'abri car dehors s'abbat une grosse averse! 

IMG_0015

 

Dès que le ciel s'éclaircit nous repartons. Il nous reste à parcourir environ 8km.

Nous remontons au-dessus du village.

 

IMG_0016

IMG_0017

Toujours de magnifiques paysages avec des collines verdoyantes.

Ryeo n'arrête pas de faire le pitre. Une vraie gamine malgré ses 50 ans!

Çà fait du bien!

IMG_0018

IMG_0019

IMG_0020

21 km, nous passons devant une vieille chapelle, celle d'Harambeltz.

J'apprendrai qu'il y avait là le prieuré hôpital bénédictin de Saint-Nicolas. Seule cette chapelle romane subsiste.

Les 4 familles qui habitent dans le hameau en sont copropriétaires.

Quand nous passons, elle est fermée et je ferai une photo de l'intérieur à travers la grille. 

D'autres pèlerins, qui passeront après nous, auront la chance de faire une visite commentée par une des propriétaires.

IMG_0023

IMG_0024

 

Sur le tympan de la porte, un chrisme du 11ème siècle surmonté d'une croix malte et d'une étoile à 5 branches.

IMG_0025

 

A l'intérieur, peintures, retable du 18ème, chaire et statue de Saint-Jacques du 17ème.

 

IMG_0026

Un petit cimetière jouxte la chapelle et on peut apercevoir de nombreuses stèles discoïdales propres au Pays Basque, les "hilarri". 

  

(hil=mort et arri=pierre)

IMG_0027

L'arrivée se rapproche, il reste environ 4km avant Ostabat. Nous remontons sur les hauteurs. 

IMG_0028

Déjà beaucoup de troupeaux sont au pâturage.

IMG_0029

Çà et là quelqu'un a accroché des messages philosophiques destinés aux pèlerins...

IMG_0030

Au loin nous devinons Ostabat, perchée sur sa colline.

IMG_0031

Avant de monter au village, je photographie une croix dont j'apprendrai la signification ce soir au restaurent: 

Dans le secteur les chemins de Tours (la Via Turonensis) , de Vezelay (la Via Lemovicensis) et du Puy (la Via Podiensis) se rejoignent pour converger vers Compostelle.

Il a été écrit" ad hostavallam" que certains ont traduit par "vers Ostabat" et précisément à Gilbraltar, d'où la stèle.

Mais d'autres ont traduit "à Ostabat" et c'est cette stèle là, dans le style des croix discoïdales, qui marque depuis 1964 le point présumé.

Les habitants d'Ostabat sont bien sûrs que c'est là et cette certitude me console un peu de ne pas être montée à Gibraltar!

Nous avons donc terminé la Via Podiensis et commençons le Camino Navarro qui se prolonge jusqu'à Puente la Reina après le passage des Pyrénées.

A ce stade nous avons marché pendant environ 717km et je suis fière de moi...

 

 

IMG_0032

Nous arrivons au gîte d'étape Ospitalia.

Ce gîte renoue avec sa vocation première puisque jadis c'était un hôpital pour pèlerins. La cité avec d'autres hôpitaux pouvait recevoir jusqu'à 5000 pèlerins!

La maison est sympathique dans le style basque d'autrefois, un évier en pierre, d'anciens meubles...

Deux étages avec 5 couchages chacun, 2 douches. Le tout un peu vieillot.

Nous partagerons la chambre avec une pèlerine venant de Vézelay. En haut il y a Florence, Michèle, Odile et sa mère.

 

IMG_0035

IMG_0036

IMG_0034

 

303965

IMG_1433 (1)

 Nous faisons un petit tour dans le village afin de faire quelques courses à la boulangerie-restaurent et réserver pour le dîner, nous n'avons pas envie de cuisiner et préférons nous retrouver tous au restaurant.

Çà grimpe dur pour arriver là-haut surtout quand on a marché toute la journée.

Je suis un peu déçue par la tenue du village. Ce n'est pas très soigné alors que nous avons été habitués à voir des maisons propres et fleuries. Certaines maisons sont très vieilles, comme le montrent certaines plaques  et mériteraient d'être mises en valeur.

Un grand-père avec qui nous discuterons ce soir, nous dira qu'il n'y a pas d'argent pour çà.

 

IMG_0037

IMG_1434 (1)

303992

304021

 

En fin d'après-midi le propriétaire du gîte passe nous offrir un apéritif maison, encaisser et tamponner la crédential avec son beau tampon. Il reviendra nous souhaiter bonne route demain matin.

Nous remontons tous au restaurant.

Le repas est très bon et il y a une bonne ambiance, surtout en repartant!

IMG_0038

IMG_0039

IMG_0040

IMG_0041

Demain sera notre dernière étape à moins que...

 

Scan0003